Hommage (?) à Bernard Henry Lévy


Quel grand philosophe ce Bernard Henry Lévy! Le véritable héritier de Sartre, comme il se définit lui-même. A tant de profondeur de pensée, de réflexion, peut-être même de génie, je me devais, aussi humblement que je le pouvais, de rendre hommage. Voici donc une série de documents qui tentent de lever une part du voile sur cet « homme aux multiples facettes » qu’est Bernard Henry.

1/ L’hommage de Pierre Desproge à Bernard Henry Lévy

Je ne pouvais pas commencer cet hommage autrement que par celui que lui a rendu le plus grand de nos humoriste, j’ai nommé Pierre Desproges.

 

 

2/ Hommage d’Emir Kusturica

Pour cette grande fête de la pensée et de la philosophie, autrement dit pour la fête à BHL, le cinéma voulait aussi être là. Le double loréat de la palme d’or canoise a ainsi souhaité souligner tout ce que son travail cinématographique devait à celui de BHL. On peut le dire, sans Bernard, Kusturica n’aurait peut-être pas trouvé les ressources pour continuer son oeuvre.

 

3/ Hommage de la télévision française à BHL

Que serait la télévision sans Bernard Henry (ou l’inverse je sais plus) ? Pas grand chose. En tous les cas, la télévision voulait elle aussi dire tout le bien qu’elle pensait du grand philosophe. Un  sacré bel hommage, le second degré de la journaliste y est si fin qu’on jurerait qu’elle croit ce qu’elle dit.

 

4/ Hommage de la patisserie française à Bernard

Qui dit hommage, dit festivité, et qui dit festivité, dit également crême patissière. Que serait, en effet, une célébration sans gâteau? Alors bravo pour tout ce que tu as fait Bernard Henry, et ne nous remercie pas pour le gâteau c’est le moins que pouvaient tes véritables admirateurs.

 

5/ Hommage du journalisme français à BHL

Mais finalement me direz-vous pourquoi s’acharner sur ce pauvre Nanard qui n’a rien fait de mal ? Pourquoi tant de haine comme il le dit si bien? Nicolas Beau et Olivier Toscer, auteurs d' »Une imposture française » et invités de Daniel Mermet à « Là-bas si j’y suis »  apportent peut-être une réponse. C’est que BHL est bien plus qu’un individu, il est l’allégorie d’un certain rapport de la « philosophie » aux médias. A lui tout seul, il permet de comprendre une partie un peu triste du fonctionnement du journalisme en France.

 

Pour finir je ne saurait que trop vous conseiller de lire ce que Gilles Deleuze disait dès 1977 des nouveaux philosophes et de Bernard Henry Lévy. Son analyse reste d’une actualité et d’une pertinence assez regrettables. Pour le lire : http://1libertaire.free.fr/Deleuze03.html

 

3 réponses à “Hommage (?) à Bernard Henry Lévy

  1. Vincent Joly

    Je viens de découvrir un enregistrement du procès en réhabilitation de BHL que je vous conseille chaudement. Un grand moment de radio :
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=952

  2. Merci infiniment pour ce rassemblement d’informations sur B-H-L !

  3. de Lioncour Josiane

    Monsieur,

    Etant moi-même en train de devenir une femme, les tissus ! L’homme va devenir un porc…Entre la salière et le verre de vin, prenez une arme et braquez la sur votre tempe pendant trente seconde pour vous FORCER à réfléchir puis vous retournez l’arme sur votre interlocuteur pour le FORCER à être brillant…Nous allons devenir des petits génis, j’adore la paire de paire de bottes nazies, mais en restant du côte d’Aaron…A force de devenir animal, Mr Bernard-Henri LEVY deviendrat un marginal dans l’avenir…Pour un mot de trop, on risque le va-tout, je hais la célébrité car non productive, Je suis assuré a vitam eternam d’anonymat alors que je débite des concepts en or. Etes-vous aussi communistes pour le culturel, ce n’est pas de cet manière qu’on redécouvrirat un Mozart dans ce merdier culturel….En Art : évolution de l’esthétique de l’homme, une queue…L’évolution des tissus. L’Art de l’évolution de l’homme doit être romanesque, Sartre est bien plat. L’Art pue, le non-art gratuit sent bon.Non les questions ne sont pas vieilles. Pour moi, je suis stoïque, les questions des enfants, devant la comédie du copain-copain, être une femme crachant la vérité.Il faut retrouver une union , l’extase devant le feu de l’intelligence détonnante et l’ENFLAMMEMENT de l’homme : l’action et le doute savamment calculé, pour ne subir aucun risques…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s