Albert Ellis. Le père du comportementalisme


Albert Ellis (Septembre 1913 – Juillet 2007) est le psychologue américain qui a développé à partir de 1955 la Thérapie rationnelle-émotive. Diplômé en psychologie clinique, il a créé à New York l’Institut Albert Ellis dont il fut le président. Il est considéré comme l’un des pères des thérapies cognitivo-comportementales (TCC). Il est intéressant de remarquer que, d’après une enquête faite en 1982 auprès des psychologues américains et canadiens, il considéré comme une des psychothérapeutes ayant eu le plus d’influence (après Carl Rogers classé premier, et avant Sigmund Freud classé troisième).

Dans la Thérapie Rationnelle, le thérapeute aide son patient à comprendre  que sa philosophie personnelle contient des croyances qui sont source de souffrances émotionnelles. Cette nouvelle approche travaille à changer activement les croyances et comportements qui entravent le patient en en démontrant l’irrationalité et la rigidité. Ellis rattache tous les problèmes à des croyances de base irrationnelles tels que « Je dois être parfait » ou « Je dois être aimé de tous ». Selon lui, l’analyse rationnelle permet aux patients de comprendre leurs dysfonctionnements d’abandonner pour partie leurs croyances irrationnelles, et de développer alors une position plus rationnelle.

 

 

 La vidéo qui suit est un entretien réalisé avec A.Ellis. Il est en anglais non sous titré donc réservé aux amis – plus ou moins proches – de la langue de Shakespeare.

 

 

Retour au dossier sur le comportementalisme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s