Journée Utopsie « clinique et politique », le 14 Mars


 Les prochaines journées d’Utopsie, ayant  pour thème « clinique et politique » auront lieu le 14 Mars prochain à la « Maison de l’arbre » à Montreuil, 9 rue François Debergue (Métro Croix de Chavaux).

Ces journées s’inscrivent dans les suites des réactions aux réformes engagées par le gouvernement sur la psychiatrie (voir à ce propos l’article l’appel des appels). Les intervenants s’interrogeront sur les « exigences éthiques minimales sur lesquelles il s’agit de ne pas céder ».  

Vous pouvez vous inscrire sur le site collectif psychiatrie. Pour notre part, nous espérons pouvoir y assister et vous en rendre compte prochainement.

 

Le programme de la journée clinique et politique

Des « charmantes têtes blondes » aux « graines de crapules »

Nous partirons des manifestations échappant quelque peu à la nosologie classique: troubles de l’apprentissage, du comportement et autres carences. Devons nous considérer leur médicalisation à outrance, le tout éducatif et la judiciarisation comme des ratés d’une prise en charge dont les alternatives restent à inventer? Quels en sont le effets dans la réalité quotidienne, comment soutenir des espaces de travail possibles ?

Handicapés du soin? »

Quelles sont les spécificités du travail avec les enfants dits « handicapés mentaux » qui se trouvent « orientés » vers le secteur médico-social? Comment combattre le clivage politique qui met d’un côté les malades à soigner et de l’autre les handicapés à rééduquer ? Comment faire pour que Subjectivation et Parole puissent être accessibles à tous ?

Aux marges: précarité et déviance »

Quel mode de traitement actuel des patients exclus (ou résistants?) des prises en charges

conventionnelles? Comment penser le soin psychique en prison et dans la rue? Faut il y voir un

mode particulier de gestion de la folie, de la maladie chronique, d’une certaine clinique ou n’est ce que le symptôme insistant de la déchirure du lien social ?

« On juge du degré de civilisation d’une société à la manière dont elle traite ses marges, ses fous et ses déviants» nous répète sans cesse Lucien Bonnafé.

Forum de « La nuit sécuritaire »

« Nous sommes tous des schizophrènes dangereux » fut le mot d’ordre lancé par le collectif des 39. Au delà de la formule, c’est de « la valeur humaine (ou non) de la folie » dont il est question dans la réforme actuelle de la psychiatrie.

Les 39, dont nous sommes partie intégrante, feront un point sur l’actualité, les actions en cours et à venir (circulaire du 22 janvier 2009 sur la sécurisation des hôpitaux psychiatriques, rapport Couty, réforme de la loi de 1990, projet de loi sur la psychiatrie au printemps).

Dé-formation[s]?

Enfin, nous interrogerons les spécificités de la formation dans le champ du psychique pour les

infirmiers, psychologues, éducateurs, internes.

A l’heure où tout semble évaluable, formation comprise, par des experts étrangers aux réalité du
travail concret, quelles pourraient être les modalités d’enseignement et de transmission respectueuses de l’hétérogénéité de nos pratiques, des patients-usagers et de leur famille?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s