La bibliothèque de Paradoxa : présentation


Paradoxa ouvre sa bibliothèque. A l’heure où nous écrivons ces lignes, elle comprend deux sections : sciences,  et peinture mais nous espérons en publier d’autres au cours de ces prochains mois. Cette bibliothèque se donne pour but de  mettre en lien l’étude de l’âme avec d’autres disciplines artistiques et scientifiques.

Le choix des oeuvres a été guidé par deux questions complémentaires : Tout d’abord,  comment la psychologie et la psychanalyse permettent-elles de lire ces textes ou ces oeuvres? Ensuite (et c’est la question qui me paraît la plus fondementale), en quoi ces oeuvres permettent-elles de poser un regard différent sur certaines questions abordées par la psychologie?

La bilbiothèque de Paradoxa se rêve donc comme un réservoir de métaphore, comme l’outil d’un décentrement. Nous espérons y trouver une aide dans la lutte contre le repli sur soi, repli qui constitue, selon nous, le cancer de la psychologie et de la psychanalyse.

Les choix que nous effectuons sont, bien sûr, extrêmement subjectifs. Loin de constituer une tentative de définition d’un corpus, ils espérent servir de support à la discussion et à l’expression de choix contradictoires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s