Construire la relation thérapeutique


L’equipe de Paradoxa est heureuse de vous annoncer la sortie d’un ouvrage sur la relation thérapeutique, rédigé par deux de ses auteurs : Pierre Gaudriault et Vincent Joly:

relation thérapeutique

Propos:

Quelles qu’en soient les orientations, de trop nombreuses thérapies se terminent prématurément, parfois même dès le premier entretien.

C’est à partir de ce phénomène d’abandon précoce (appelé aussi « drop out ») que les auteurs ont été conduits à s’interroger ce qui constitue le socle commun à toute psychothérapie.

Ainsi l’ouvrage met-il en lumière les dimensions essentielles de la psychothérapie : la demande, l’alliance, le transfert, la temporalité et le cadre, dont l’importance apparaît dès les premiers entretiens. Ces « organisateurs de changement psychique » sont passés en revue de manière à donner des éclairages pour que l’alliance thérapeutique se mette durablement en place, dans une psychothérapie créative.

De nombreuses vignettes cliniques, des comptes rendus de recherches et d’observations psychologiques et psychanalytiques, mais aussi des emprunts à la fiction, au conte, au roman étayent le propos.

 Sommaire:

  • Entrer en thérapie : une question ouverte
  • Qui demande quoi ?
  • À la recherche d’une alliance unitaire
  • Alliances doubles et pactes emboîtés
  • L’épreuve du transfert
  • Dystemporalités et hétérochronie
  • Les promesses du cadre
  • Les opérateurs de changement psychique

Public :

jeunes professionnels engagés dans la pratique psychothérapique, toute personne souhaitant mieux en comprendre les écueils et les enjeux.

 Auteurs:

Pierre Gaudriault est docteur en psychologie, psychologue certifié Europsy, exerçant actuellement au sein de l’Association Nationale pour la Prévention en Alcoologie et Addictologie. Il pratique des psychothérapies sous diverses formes (verbales, psycho-corporelles, individuelles et de groupe) tout en maintenant une écoute psychanalytique de la psyché. Il participe à des recherches sur le changement psychique chez des personnes souffrant de troubles addictifs.

Vincent Joly est psychologue et psychothérapeute. Il travaille actuellement aux centres médico-psychopédagogiques de Nevers et de La Courneuve auprès d’enfants et d’adolescents dans une perspective analytique. Il est également chargé de cours en licence de Sciences Sanitaires et Sociales de l’Université de Paris XIII ainsi qu’à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Colombes.

Commander le livre

Consulter un extrait

Advertisements

10 réponses à “Construire la relation thérapeutique

  1. AAAAhhhhh je le veux !!!!!!!!
    C’est LE livre que chaque psy digne de ce nom doit avoir dans sa bibliothèque, la base.

  2. Merci!!
    🙂

  3. Un livre que les personnes qui ont été ou sont en thérapie apprécieront tout particulièrement.
    Il éclaire d’un jour nouveau leur démarche et la relation thérapeutique engagée.
    Geneviève

  4. Pingback: L’arrêt précoce de la thérapie | Paradoxa

  5. Pingback: Dossier sur la psychothérapie | Paradoxa

  6. The arrangement of Flowers is very special present for your dear ones on this Valentine’s Day. Send Cheap Valentine Flowers to Malaysia through online shopping and make your dear ones happy and smiling.

  7. La révélation sur soi est une technique utilisée pour développer la relation thérapeutique.

  8. Le bouquin de Gaudriault et Joly fait un recensement assez honnête des grands enjeux de la thérapie, par rapport à la question du drop-out, avec tout de même un angle de vue plutôt psychanalytique. On peut regretter que les thérapies corporelles et à médiation ne soient guère traitées, ce qui limite sans doute la liste des opérateurs dits de changement psychique. Je crois que certaines médiations comme le modelage ou l’expression scénique sont des opérateurs incomparables avec des cas de patients chez qui l’expression verbale est difficile.

  9. Construire la relation thérapeutique, on se demande si la thérapie est vraiment une affaire de construction, mais pas plutôt d’invention, de découverte ? Je pense aussi au parcours initiatique que l’on fait avec un guru, à ceci près que le thérapeute ne connaît pas vraiment la voie de sortie, c’est au patient de la trouver… D’ailleurs, les auteurs parlent un peu de ça dans la conclusion, à propos du Symorg.

  10. Ca permet de se faire une idée de la psychothérapie. Si j’ai bien compris, ça ne marche pas à tous les coups, mais quoi faire si on est mal, se bourrer de drogues ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s